Partagez | 
 

 Un jour de Février

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
« Les malins qui parviennent toujours à leurs fins. »
« Les malins qui parviennent toujours à leurs fins. »
Date d'inscription : 22/11/2009
Messages : 294
Points de Maison : 288
Age : 25
Liens : Eloïse Links
Profession/Année : 5ème année

MessageSujet: Un jour de Février    Lun 15 Aoû - 22:57

    Février venait de pointer le bout de son nez, et avec lui était arrivée la première sortie à Pré-au-Lard de l'année. La température avoisinait les -10°, et Eloïse avait donc hésité à passer par le village. Cependant, il lui manquait quelques fournitures scolaires - du parchemin et une nouvelle plume, notamment - et elle avait prévu de s'acheter une nouvelle robe de sorcière, plus épaisse, pour l'hiver.

    Pour se rendre jusqu'au village, elle avait emprunté le passe de la sorcière borgne, mais une fois arrivée à Honeyduke, elle avait bien du se résoudre à affronter sa haine envers le froid. La verte et argent portait une épaisse écharpe d'où ne dépassait que sa crinière brune et ses yeux bleus perçants. Elle marcha d'un pas rapide vers les magasins où elle devait se rendre, afin de se réchauffer un peu.

    Pré-au-Lard était étrangement calme. Elle savait que beaucoup de Serpentards avaient décidé de rester à la salle commune en raison du froid, mais elle s'était tout de même attendue à rencontrer plus d'élèves sur sa route. Les seuls qu'elle croisait étaient des troisièmes années, encore surexités et sous le charme du village. Même si Eloïse appréciait beaucoup Pré-Au-Lard, il avait déjà perdu de son éclat à ses yeux.

    Une fois ses emplettes faites, elle décida de se rendre aux 3 balais afin de boire une bierraubeurre. Elle se disait que s'il y avait bien un endroit où elle pourrait voir quelqu'un, ça serait là. Et elle espérait vraiment trouver une ou deux personnes avec qui discuter, car là, elle s'ennuyait ferme, et elle détestait ça presqu'autant que le froid !

    Cependant, lorsqu'elle entra et alla s'asseoir avec sa bierraubeurre, elle dut se résoudre à affronter la vérité en face : elle était seule, mis à part quelques personnes qui n'avaient rien à voir avec Poudlard et un groupe de Poufsouffles, tous en troisième année. Et là, une idée lui vint.

    Elle se dirigea vers le groupe de troisième, à qui le barman venait tout juste d'apporter leur commande : des thés à la citrouille. D'un air alarmé, Eloïse leur conseilla "de ne surtout pas boire ça". Les troisièmes, intrigués, lui demandèrent pourquoi, ce à quoi Eloïse répondit dans un murmure de conspiratrice "comment ça, vous n'êtes pas au courant ?! Ils rajoutent de la bouse de dragon en poudre dedans, histoire que ça se garde plus longtemps. Vous savez, à la base, le thé à la citrouille ne dure que quelques jours, et ils feraient beaucoup de pertes s'ils n'en rajoutaient pas. Sauf que la bouse de dragon, à forte dose, ça peut être très toxique...vous ne vous en rendrez pas compte maintenant, mais vous attrapperez super vite toutes sortes de maladies après !"

    Sur ce, elle s'éloigna, un sourire ravit sur le visage, et retourna à sa table terminer sa bierraubeurre.

_________________________________________________
You want to touch me woah
You want to love me woah
You'll never leave me woah
Don't trust me !


Does she feel like a little princess ? Yeah, I think so.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Les courageux, les plus hardis et les plus forts. »
« Les courageux, les plus hardis et les plus forts. »
Rang : .The Mysterious Black-haired.
Date d'inscription : 23/02/2011
Messages : 313
Points de Maison : 292
Age : 26
Liens : Lia's Links, RPs, Diary & Prez.
Profession/Année : 7eme

MessageSujet: Re: Un jour de Février    Mar 16 Aoû - 20:30

J'avait décidé d'allé à Pré-au-lard... seule... Évidemment j'avais l'habitude de trainer toujours seule mais surtout, il faisait vraiment très froid et personne n'était décidé à m'accompagner. Pré-au-lard ne semblait pas intéressant à ce point là. Heureusement, je ne craignais pas le froid, au contraire. Je mis donc une robe noire assez courte, des collants de la même couleur à peine épais et des bottes. Par dessus, j'enfilai une veste légère de la couleur de ma maison, ma cape et mon écharpe. Je ne fermai même pas ma cape. Les quelques dernières années de ma maison qui savaient où j'allais firent des remarques appuyées en me voyant descendre du dortoir mais je les ignorai avec un sourire.
Je me rendis dans le hall où un attroupement de troisième et quatrième années majoritairement faisait face au concierge. Ils avaient renoncé à tenter de faire l'appel dehors. J'avais de la chance, car les anciens étaient appelés en premier et il se trouvait que j'étais la seule avec un serdaigle qui allait certainement chercher des plumes, des parchemins et un tas assommant de bouquins.

Une fois dehors, je fermai ma cape. Le vent fouettait mes cheveux. Je fermai les yeux avec délice puis me dirigeait vers le village d'un pas énergique. Mine de rien, le vent était parfaitement glacial. Je n'étais pas frileuse mais je ne tenais pas à me faire transformer en glaçon sans m'en rendre compte. Une fois arrivée je me rendis à la libraire du village pour voir s'il y avait quelques nouveautés potables. Je flânai une demi-heure puis me rendu chez Honeyduke. Je le dévalisai presque... avant d'aller aux Trois Balais qui a mon plus grand bonheur était presque vide. Il y avait quelques adultes et un groupe de Poufsouffle pas trop loin de l'entrée. Une serpentarde était en train de leur faire croire que leurs boissons étaient pleine de bouse dangereuse. J'ôtai ma cape et allai demandée une bierraubeurre au barman ma cape sur le bras. Me retournant je pu jeter un regard circulaire à la salle. Ça ne manquait pas de places libres. J'allais donc logiquement et tout naturellement m'assoir à la table de la Serpentarde qui n'était autre qu'Eloïse et qui était revenue à sa place entre temps.

« Je te signale qu'ils mettent bien pire dans cette mixture. Un élève m'a un jour juré qu'il y avait trouvé des Doxis morts... »

Je lui annonçai la chose de façon parfaitement naturelle, sans même introduire les politesses d'usage fort barbantes. Je n'étais pas là pour la chercher malgré ce qu'indiquait le blason rouge sur mon écharpe.

_________________________________________________

The first rain reminds me Of the rising summer dust. The rain doesn't remember the rain of yesteryear. A year is a trained beast with no memories. Soon you will again wear your harnesses, Beautiful and embroidered, to hold Sheer stockings: you Mare and harnesser in one body. The white panic of soft flesh In the panic of a sudden vision Of ancient saints.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://meissa.goodforum.net/

avatar
« Les malins qui parviennent toujours à leurs fins. »
« Les malins qui parviennent toujours à leurs fins. »
Date d'inscription : 22/11/2009
Messages : 294
Points de Maison : 288
Age : 25
Liens : Eloïse Links
Profession/Année : 5ème année

MessageSujet: Re: Un jour de Février    Dim 21 Aoû - 20:01

Environ 2 secondes avant que je ne sois retournée à ma table, je vis une connaissance entrer dans le bar, et se diriger droit vers moi. C'était une Gryffondor du nom de Liadan Senedra, et, quoi qu'on puisse en dire, elles ne se détestaient pas. Certes, le jour les deux jeunes filles deviendraient meilleures amies n'arriverait certainement pas de si tôt, mais leurs relations étaient sans nul doute pas mauvaises. Empreintes de taquineries pas toujours aimables, oui, mais pas de mépris, et c'étaient pour ces deux là un succès incontestable.

D'un air égale, elle lui annonça qu'ils mettaient bien pire que de la bouse de dragon en poudre dans le breuvage qu'elle venait d'empêcher les Poufsouffles de boire - même, selon les rumeurs, des doxys morts. Eloïse sourit, et répondit sur un ton faussement affecté

- Nom d'une gargouille, on dirait que j'ai fait une bonne action, et cela pour des Poufsouffles !

Elle fit mine de réfléchir, avant d'ajouter

- J'imagine que je vais devoir aller leur dire que je me suis trompée, et que c'est dans le thé à la mélasse qu'il y en a, de sorte à ce qu'ils le boivent…

Elle sourit à Liadan, histoire de lui faire comprendre que tout cela n'était que pour la conversation, et qu'elle ne comptait pas le faire. En réalité, maintenant qu'elle avait une autre attraction en la présence de la Gryffondor, elle se fichait bien des Poufsouffles, qui n'avaient été qu'une distraction éphémère pour la Serpentard. Certains voyaient matière à critiquer dans cette façon bien à elle de voir le cours de la vie, se plaignant qu'elle ne prenait rien assez au sérieux, et que ce qui n'était pour elle que de l'amusement allait, en réalité, bien plus loin que ça. On la disait frivole, et elle en riait. Elle savait qu'elle valait bien plus que ça, et les gens qui la cottoyaient également.

La tempête se leva, les portes claquèrent. Par la fenêtre, on voyait tomber des grêlons gros comme des vifs d'or, et les arbres ne tenaient au sol que grâce aux enchantements auxquels ils étaient soumis. Eloïse, qui ne comptait plus tarder à Pré-au-Lard vu qu'il n'y avait pas grand chose d'intéressant à y faire, soupira. On aurait dis qu'elle était bloquée ici pour un moment encore, car il fallait marcher un bout de temps depuis les trois balais jusqu'à Honeydukes, et que vu la météo, elle ne comptait pas s'y risquer de suite.

_________________________________________________
You want to touch me woah
You want to love me woah
You'll never leave me woah
Don't trust me !


Does she feel like a little princess ? Yeah, I think so.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Les courageux, les plus hardis et les plus forts. »
« Les courageux, les plus hardis et les plus forts. »
Rang : .The Mysterious Black-haired.
Date d'inscription : 23/02/2011
Messages : 313
Points de Maison : 292
Age : 26
Liens : Lia's Links, RPs, Diary & Prez.
Profession/Année : 7eme

MessageSujet: Re: Un jour de Février    Jeu 1 Sep - 11:59

    Elo' fit mine de s'inquiéter deux minutes d'avoir fait une bonne action pour des Poufsouffles puis décida d'y remédier sans pour autant lever le petit doigt. De toute façon ces Poufsouffles ne l'avaient probablement pas crue à moins d'être assez stupides pour accorder crédit aux dires d'une serpentarde qui s'ennuie.
    Elle devait en outre s'ennuyer assez pour que mon incrustation ne la dérange pas le moins du monde. Après tout on était pas amies. On se parlait de temps en temps certes mais de façon plus qu'épisodiques et surtout par piques. Nous n'avions jamais de réelle conversations. De toute façon nous passions notre temps à dire n'importe quoi l'une comme l'autre. Je ne me voyais pas du tout avoir une conversation sérieuse avec Carmichaël. Pour le prouver, je fis une remarque supplémentaire sur les boissons des trois balais comme si c'était intéressant.

    « Dans le thé à la mélasse, les doxis sont encore vivants... »

    Le temps empirait à l'extérieur. J'aimais et supportais le froid certes. J'adorais la pluie même s'il était désagréable d'être exposée au vent quand on est trempé... Mais même moi n'appréciait pas de me faire assommer par des grêlons énormes. Il semblait qu'on doivent rester là encore un moment... Surtout que je n'avais décidé comme Eloïse de tricher en empruntant un passage secret. Je la voyais d'ailleurs scruter l'extérieur visiblement non ravie par ce qu'il s'y passait.

    « T'avais prévu de faire un match de Quidditch Carmichaël ou quoi ? »

_________________________________________________

The first rain reminds me Of the rising summer dust. The rain doesn't remember the rain of yesteryear. A year is a trained beast with no memories. Soon you will again wear your harnesses, Beautiful and embroidered, to hold Sheer stockings: you Mare and harnesser in one body. The white panic of soft flesh In the panic of a sudden vision Of ancient saints.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://meissa.goodforum.net/


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un jour de Février    

Revenir en haut Aller en bas
 

Un jour de Février

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WW 1942 :: LE MONDE DES SORCIERS :: Pré-au-lard
-