Partagez | 
 

 Soirée studieuse et projets malsains [PV Eloïse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
« Les malins qui parviennent toujours à leurs fins. »
« Les malins qui parviennent toujours à leurs fins. »
Rang : Futur Maitre du monde, si si...
Date d'inscription : 21/08/2011
Messages : 71
Points de Maison : 68
Age : 29
Liens : Fiche
Profession/Année : 5ème année, Serpy

MessageSujet: Soirée studieuse et projets malsains [PV Eloïse]   Lun 22 Aoû - 14:02

Une soirée comme une autre dans le grand château si mystérieux et passionnant. Ah ça il n'y avait pas à dire les soirées Poudlariennes n'avaient rien à voir avec les amères soirées passées dans cet horrible orphelinat moldu. D'abord ici il n'y avait que des sorciers, d'un niveau souvent pitoyable certes mais c'était toujours mieux que l'imbécilité ancrée dans les yeux des moldus avec lesquels il avait été obligé de vivre pendant toute son enfance. Ensuite il y avait toujours quelque chose à faire, quelque chose à apprendre... Car ne vous y trompez pas, Tom était avide d'apprentissage et de possible évolution de son pouvoir magique déjà fort développé. A l'heure où les autres élèves chahutaient dans les dortoirs, jouaient aux échecs ou à tous ces jeux sorciers qu'ils affectionnaient ou encore discutaient de choses futiles et inintéressantes : Tom, lui était plongé dans un énorme grimoire aux pages usées par le temps et aux tournures de phrases si compliquées qu'il devait froncer les sourcils pour y comprendre quelque chose.

Cela en valait la peine toutefois, il en était sur. Depuis sa première année le jeune Serpentard savait qu'il était l'héritier du grand Salazar et cela faisait bien longtemps qu'il se renseignait sur l'oeuvre de ce personnage légendaire et de ce qu'il avait bien pu laisser à ses héritiers. Une oeuvre... Une oeuvre inachevée à accomplir des siècles après le départ du fondateur, le moyen de débarrasser définitivement Poudlard de toute la vermine qui le polluait. Qu'ils tremblent les Sang-de-bourbe : Tom touchait au but il en était quasiment certain à ce moment précis où ses yeux froids déchiffraient avec passion les indications sur l'emplacement possible de la chambre des secrets. Le plus difficile n'avait pas été de convaincre cet imbécile de Slugorn de lui faire un mot pour lui donner accès à la réserve. Non, le plus dur ça avait été de trouver enfin le bon grimoire, ce grimoire qu'il tenait entre ses mains et qui pour quelqu'un d'intelligent possédants les nombreux éléments qu'il avait en sa possession se révélait être un véritable trésor.

"Basilicus... terrorem impurus."
murmura-t-il pour lui-même au fur et à mesure qu'il déchiffrait la fin du passage qui le passionnait.

Basilic, terreur des impurs. Qu'était-ce qu'un basilic ? Il l'ignorait encore mais il ne doutait pas de trouver toutes les informations possibles et imaginables à ce sujet dans la bibliothèque. D'après la légende la chose qui vivait dans la chambre obéirait à l'héritier de Serpentard. Il ne pouvait s'agir que d'un puissant maléfice, d'une créature peut-être. Un sourire glaciale s'afficha sur les lèvres fines du garçon lorsqu'il pense à la puissance gigantesque qu'il pourrait déployer grâce à son ascendance. Il avait toujours su que son destin serait grand...

Cette pensée lui rappela aussitôt le sujet de son autre axe de recherche. Tom rassemblait depuis fort longtemps toutes les informations qu'il pouvait trouver sur ses parents et son ascendance complète. Il avait apprit dès sa première année qu'il descendait du fondateur Serpentard mais malgré cela il avait encore du mal à faire toute la lumière sur son arbre généalogique. Il se savait de sang mêlé à sa grande fureur et étant donné que sa mère était morte en lui donnant naissance il avait longtemps supposé que c'était elle la moldu. Une sorcière ne serait jamais morte aussi bêtement c'était tout simplement impossible. Il avait donc recherché parmi toute la descendance Serpentard qui pourrait bien être son père mais toutes les possibilités avaient été réfutées l'une après l'autre... Agacé rien qu'à cette pensée il tapota impatiemment le bord de son fauteuil de ses longs doigts pâles. Se pouvait-il qu'il se soit trompé ? Qu'il ai prit la problématique à l'envers ? Qu'un sorcier ai une relation avec une moldue était déjà répugnant (heureusement encore qu'il l'avait abandonnée ensuite !) mais qu'une sorcière se fasse engrosser par un moldu osant ensuite la laisser seule avec son enfant alors à c'était absolument intolérable. Une fois qu'il en aurait terminé avec ses recherches actuelles il se réintéresserait à ce sujet. Ensuite il ne lui resterait plus qu'à décider ce qu'il ferait de ces informations, peut-être lui serait-elles utiles pour un autre projet bien plus noir... Bref. Comme d'habitude il avait de centaines de plans différents et tortueux en tête. Ce qui était sur c'est qu'il n'avait rien à envier à la légendaire ambition de Salazar Serpentard.

Pour le moment il fallait qu'il se re-concentre. Priorité à la chambre des secrets, ensuite il serait temps de se renseigner sur sa généalogie puis de continuer à mener à bien son plus grand projet en interrogeant Slugorn par exemple, cela ne devrait pas être trop difficile vu la crédulité hallucinante de cet homme. Celui-ci ne jurait plus que par Tom, l'invitait à toutes ses réceptions, répétait à qui voulait l'entendre qu'il en ferait rapidement le plus jeune et le plus grand ministre de la magie que l'Angleterre n'ai jamais connu. Dommage que Dumbledore ne soit pas aussi naïf... Tom en avait par dessus la tête de sentir le rayon laser de ses yeux bleus le transpercer comme pour lui en lui tous ses secrets. Il avait détesté cet homme dès les premières secondes, voyant en lui un dangereux rival capable d'anéantir tout ses plans. Oui il devait se méfier, Dumbledore était le seul être à l'heure actuel qui pourrait lui poser des problèmes. Il devait être discret et surtout éviter à tout prix de faire savoir à qui que ce soit qu'il étudiait la magie noire. Et zut qu'est-ce qu'elle lui voulait celle-là ?

Contrarié, le jeune homme détacha ses yeux sombres de l'âtre dans lequel il avait plongé le regard. Le livre sur ses genoux était compromettant... D'un coup de baguette détaché il en transforma la couverture. Et voilà à présent aux yeux de tous il étudiait avec sérieux l'histoire de la magie.
Rassuré sur ce point il fixa la jeune fille qui s'approchait. Eloïse... Elle était en cinquième année elle aussi et même si il ne s'intéressait pas à grand monde à part son cercle très fermé "d'amis serviteurs" il n'avait jamais pu vraiment l'ignorer étant donné qu'elle n'était pas du genre à passer inaperçue. Sang pur à sa connaissance, il aurait presque pu l'intégrer dans son cercle pour tout dire mais elle avait son propre groupe d'ami et un caractère pas facile qui aurait fort bien pu agacer le jeune Tom qui n'avait pas pour habitude qu'on lui résiste. Bon elle ne lui aurait certainement pas résisté longtemps, il ne le permettait à personne mais il n'avait pas vraiment le temps de gérer ce genre de petite minette fanatique des fêtes et autres réjouissances dont il se fichait pas mal merci.

Aucune de ses pensées ne transparaissaient sur son visage impassible mais néanmoins agréable et sa voix charmeuse était totalement maitrisée lorsqu'il salua :

"Bonsoir Eloïse... Belle soirée n'est-il pas ?"


[HJ] : et voilà premier RP, à voir si ça te convient. Concernant la raison de ton arrivée et bien je laisse cela à ton imagination, je m'adapterai dans tous les cas ^^ bon jeu !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Les malins qui parviennent toujours à leurs fins. »
« Les malins qui parviennent toujours à leurs fins. »
Date d'inscription : 22/11/2009
Messages : 294
Points de Maison : 288
Age : 25
Liens : Eloïse Links
Profession/Année : 5ème année

MessageSujet: Re: Soirée studieuse et projets malsains [PV Eloïse]   Lun 22 Aoû - 15:11

Eloïse avait passé la journée cours et sauté le déjeuner, de ce fait, à une heure du diner, elle ne pouvait empêcher son estomac de se tortiller, soumis à une fringale de plus en plus importante. Si, aux yeux de tous, elle était "intouchable" en ce qui concernait les professeurs et les punitions qui résultaient de ses actions - en vérité, c'est à peine si elle écopait de quelques retenues, bien que son comportement ait depuis longtemps mérité suspensions, points retirés, retenues à perpétuité et, même, renvois. Cependant, elle était en cours de sortilèges, et c'était, avec la défense contre les forces du mal et quelques fois les potions, le seul qui l'intéressait. Elle jeta donc un sortilège de silence sur son ventre, histoire d'éviter les bruits quelque peu dérangeants, et tâcha de se concentrer sur ce que racontait son professeur. Il ne restait alors plus que 10 minutes de cours, qui semblèrent pourtant durer une éternité aux yeux de la jeune Serpentard. Enfin, la fin du cours fut annoncée, et alors la verte et argent fut la première dehors. Elle se rendit dans la grande salle à la hâte, où elle calma sa faim. Contre toute attente, elle n'eut pas besoin d'avaler plus d'un pilon de poulet pour être rassasiée. Il lui restait donc pas mal de temps dont elle pouvait disposer à sa guise, étant donné qu'elle avait terminé les cours juste après le diner. La jeune fille annonça donc à Luke qu'elle se rendait dans la salle commune. Il y avait cependant peu de chances qu'il ne l'y rejoigne directement étant donné qu'il avait à peine attaqué son assiette et que, contrairement à elle, il devait se rendre en classe de divination juste après manger. Eloïse, elle, avait choisit d'étudier l'arithmancie, et son professeur était absent durant toute la semaine pour cause de maladie - officiellement, en tout cas.

C'est donc d'un pas léger mais pas pour autant pressé qu'elle se rendit dans les sous sols du château, dans le but de passer quelques temps au coin du feu, et peut-être même de faire un ou deux devoirs si elle s'ennuyait. Elle avait durant quelques instants caressé l'idée de se rendre à Pré-au-Lard par le passage secret de la sorcière borgne, mais un coup d'oeil par la fenêtre suffit à la raviser - elle n'avait pas la moindre envie de réitérer l'expérience de l'autre jour, lorsqu'elle s'était retrouvée coincée au village à cause de la météo.

Eloïse détestait être forcée à faire une chose ou l'autre. Elle adorait son indépendance, son libre arbitre et tout ce qui allait dans ce sens. Elle était une jeune fille de la liberté, à qui rarement les choses étaient imposées - et lorsqu'elles l'étaient, elle prenait un malin plaisir à n'en faire qu'à sa tête. Son caractère, plutôt rebelle, était loin d'être facile à gérer, et il fallait aux gens un caractère bien particulier pour réussir à entrer dans les bonnes grâces de la brunette. Et puis, surtout, échapper à la base à toutes les catégories de gens qu'elle n'aimait pas. A savoir, les Poufsouffles, les moches, les gens stupides, ceux qui respectaient le règlement à la lettre, et, enfin, ceux dont le sens de l'humour frisait le niveau 0 et qui, par la même occasion, se vexaient bien trop facilement.

Lorsqu'elle entra dans la salle commune, elle repéra Tom Jedusor. Ils étaient forcés de se connaître étant donné qu'ils étaient dans la même maison, dans la même année, qu'ils étaient les deux préfets de Serpentard et qu'Eloïse sortait avec Luke Rosier, qui faisait partie de la bande Tom. De plus, tous trois étaient dans le club de Slug, et passaient donc pas mal de temps dans la même pièce. Cependant, contrairement à la plupart des gens de son entourage, le jeune homme n'impressionnait pas Eloïse. Elle ne l'avait jamais pris en grippe, mais il ne forçait pas non plus son admiration. Certes, c'était sans aucun doute un sorcier très doué, et qui ne se laissait pas marcher sur les pieds - mais après tout, elle non plus. Il se baladait dans les couloirs avec un air supérieur, et Eloïse était bien placée pour savoir que rien que cette attitude forçait les gens au respect, étant donné qu'elle faisait de même. La jeune fille trouvait que ceux qui le suivaient aveuglément avec une telle admiration étaient des gens faibles attirés par l'idée de sa grandeur. Elle avait plusieurs fois sommé Luke d'arrêter ses éloges, bien que celui-ci ne l'écouta pas. Cependant, elle devait avouer qu'il avait gagné son respect - mais plus pour ses aptitudes évidentes en matière de magie, ainsi que pour sa maîtrise de lui-même qui rivalisait avec la sienne que pour autre chose.

Elle le vit sortir sa baguette et la pointer sur son livre dès qu'il remarqua ne plus être seul. La jeune fille haussa les épaules : la curiosité ne la dévorait que rarement, et ce n'était pas des lectures qui allaient lui faire poser des questions indiscrètes. Dès qu'il vit que c'était elle qui était rentrée dans la salle commune, il lui adressa la parole, s'exprimant sur la soirée qu'il trouvait "belle". Pour Eloïse, cette soirée était identique aux précédentes - en tout cas pour le moment.

- Bonsoir Tom. Je suis heureuse que tu apprécies la soirée. Moi, je la trouve banale, un peu trop à mon goût d'ailleurs. N'y a-t-il que nous deux dans la salle commune ? Je ne m'attendais pas à la trouver aussi vide.

Cela faisait un peu trop longtemps qu'elle n'avait pas organisé ses soirées légendaires. Elle était toute engourdie durant ce mois de février, qui passait lentement et sans aucun évènement particulier. Elle se figura donc qu'elle pourrait peut-être, la semaine prochaine, faire une chose ou l'autre qui pourrait animer tout ça. Elle posa ses yeux sur le beau visage de Tom Jedusor et sourit en pensant à l'intellotte des Gryffondors, cette Minerva McGonagal, qui se pamait d'amour pour le jeune homme. Eloïse ne s'était jamais attardée sur son visage, mais maintenant qu'elle le regardait avec plus d'attention, elle se rendit compte qu'on ne pouvait lui jeter la pierre. Effectivement, il avait une de ces beautés calmes et distantes qui attiraient les femmes comme des aimants. La verte et argent remercia Merlin et ses parents pour lui avoir donné, à la naissance, plus de discernement. Bien que le physique soit essentiel à ses yeux - et elle ne s'en cachait pas - il était loin d'être suffisant pour lui voler son coeur et, elle ne savait pourquoi, elle savait qu'elle devait faire attention à Tom Jedusor.

_________________________________________________
You want to touch me woah
You want to love me woah
You'll never leave me woah
Don't trust me !


Does she feel like a little princess ? Yeah, I think so.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Les malins qui parviennent toujours à leurs fins. »
« Les malins qui parviennent toujours à leurs fins. »
Rang : Futur Maitre du monde, si si...
Date d'inscription : 21/08/2011
Messages : 71
Points de Maison : 68
Age : 29
Liens : Fiche
Profession/Année : 5ème année, Serpy

MessageSujet: Re: Soirée studieuse et projets malsains [PV Eloïse]   Lun 22 Aoû - 15:56

Elle avait vu son petit tour de passe-passe avec le livre. Elle était plus vive qu'il ne l'aurait cru... Enfin ce n'était pas bien grave, elle ne semblait pas vraiment curieuse et même si ça avait été le cas Tom se serait chargé de rapidement la remettre à sa place. Il n'aimait pas du tout les gens trop curieux et surtout il détestait qu'on se mêle de ses affaires. Plus d'un en avait fait les frais que ce soit à l'orphelinat ou à Poudlard.
Blasée... C'était sans doute l'adjectif qui lui correspondait le plus. Il n'avait parlé que par pure politesse, se fichant pour tout dire royalement de si la soirée était belle ou non mais elle semblait y accorder plus d'importance au vu de sa réponse :

- Bonsoir Tom. Je suis heureuse que tu apprécies la soirée. Moi, je la trouve banale, un peu trop à mon goût d'ailleurs. N'y a-t-il que nous deux dans la salle commune ? Je ne m'attendais pas à la trouver aussi vide.

Une soirée banale... Il fallait dire qu'elle n'avait certainement pas été élevé dans un abject orphelinat moldu elle, pour peu que Tom ai été élevé par qui que ce soit par ailleurs, en fait il s'était plutôt élevé lui même et les autres enfants comme adultes avaient dû apprendre à le respecter. Ce qui était sur c'était que lui ne trouverait jamais les soirée dans le monde sorcier banale, il y avait tant à faire ! Tant à apprendre et tant à obtenir... Elle devait avoir bien peu d'ambition pour se laisser ainsi porter au fil du temps sans avoir au moins un projet précis. Tom lui en avait plusieurs, et ils étaient pour le moins ambitieux. Il répondit posément :

"Les soirées à Poudlard ne sont banales que pour qui le veut bien. Il ne tient qu'à nous de les... Pimenter."

Il jeta ensuite un oeil à la salle commune désert et silencieuse hormis les craquement de l'âtre. Effectivement il avait été seul avant que la miss ne vienne couper court à ses pensées. Pour tout dire il avait purement et simplement ordonné à ses camarades de débarrasser le plancher tandis qu'il étudiait son grimoire. Les plus proches de son cercles savaient à quel point il détestait être dérangé quand il effectuait des recherches et ils n'avaient pas demandé leurs restes avant de rejoindre soit le dortoir soit l'extérieur de la salle commune. Quand aux plus jeunes ils n'avaient apparemment pas eu spécialement envie de rester avec ce cinquième année si intimidant. En fait dans l'histoire il n'y avait qu'Eloïse pour oser mettre les pieds dans le plat et débarquer ainsi au beau milieu de ses élaborations stratégiques.

"Il faut croire que les Serpentards ne sont plus ce qu'ils étaient. Ils préfèrent à présent jouer et s'amuser plutôt que de travailler à leurs projets et à leurs motivations..."

Sa réponse avait été froide et laissait quelque peu transparaitre le mépris qu'il cultivait vis à vis des autres élèves. Pourquoi s'en cacherait-il ? Elle n'était pas professeur et jusqu'à preuve du contraire elle n'avait rien à lui apporter, inutile de la manipuler donc pour le moment. Néanmoins elle attirait son attention et sa curiosité avec son caractère spécial. Puisqu'elle était là autant en profiter pour en apprendre un peu plus sur elle, peut-être se révélerait-elle un peu moins inutile que ce qu'il pouvait croire au premier abord ?

Il la transperça de son regard calculateur, sondant son esprit sans effort et sans en avoir l'air puis doucereusement il interrogea :

"Et toi ? Il est rare de te voir te balader en solitaire... Tes amis ne sont de toutes évidences pas ici, pourquoi n'es-tu pas avec eux ? Lassitude ?"

Silence pesant, le jeune homme la fixait avec une intensité presque inquiétante. Comme toujours il se concentrait entièrement sur la tâche présente, et le présent c'était cette fille qui l'intriguait et dont il était curieux de savoir ce qu'elle pouvait bien lui vouloir...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Les malins qui parviennent toujours à leurs fins. »
« Les malins qui parviennent toujours à leurs fins. »
Date d'inscription : 22/11/2009
Messages : 294
Points de Maison : 288
Age : 25
Liens : Eloïse Links
Profession/Année : 5ème année

MessageSujet: Re: Soirée studieuse et projets malsains [PV Eloïse]   Lun 22 Aoû - 16:37

A la réponse du jeune homme, ses yeux exprimèrent un sourire melé d'intérêt. C'était exactement le genre de choses qu'elle pourrait dire, même si, elle s'en doutait, il n'avait pas les mêmes choses en tête que elle lorsqu'il parlait de "pimenter". Le jeune homme semblait toujours passer son temps libre à faire une ou l'autre recherche dans des livres, et personne ne savait l'objet de celles-ci. Elle préférait mener à bien des projets plus amusants, qui sont pour la plupart des expériences dont les conséquences, bien que moindres à l'échelle du monde, mettaient le château sans dessus dessous. Elle connaissait les moindres recoins de celui-ci, ayant passé ses premières années à l'explorer. Et plus elle en découvrait, plus elle l'aimait. Aujourd'hui, le château de Poudlard était pour elle un lieu familier, et elle savait toujours quels endroits seraient les plus appropriés à telle ou telle chose. Tom Jedusor, se dit-elle, semblait plus porté sur l'apprentissage par les livres. Elle laissait ce soin à ses amis, préférant l'expérimentation.

A sa remarque sur la salle commune un peu vide, il répliqua


"Il faut croire que les Serpentards ne sont plus ce qu'ils étaient. Ils préfèrent à présent jouer et s'amuser plutôt que de travailler à leurs projets et à leurs motivations..."

Cette phrase donnait matière à réflexion, et Eloïse sentait qu'elle devrait y faire attention. On aurait dit que le "jouer et s'amuser" était dirigé vers elle, étant donné que ces verbes correspondaient à son attitude de tous les jours. Cependant, il donnait l'impression d'englober là dedans une bien plus grande partie des élèves. Elle chassa la fin de la phrase de son esprit, le début venant de la frapper. "Ne sont plus ce qu'ils étaient" laissait penser qu'il faisait référence au passer comme d'une chose qu'il connaissait. Or, il était de notoriété publique que Tom Jedusor avait un parent moldu et un sorcier, mais qu'il n'en avait connu aucun des deux, ni d'autres membres de sa famille d'ailleurs. Il fallait donc que ses connaissances en matière de ce qu'étaient les Serpentards à un moment ou à un autre du passé viennent d'une autre source. Ces réflexions traversèrent l'esprit d'Eloïse à la vitesse de l'éclair, comme des sortes de flash, qui ne lui prirent pas plus de 15 secondes. Ce fut donc dans un délai acceptable qu'elle répondit au jeune homme, après avoir décidé de continuer à se faire passer comme une gourde sans cervelle capable uniquement de "jouer" et de "s'amuser" étant donné qu'il semblait penser ça d'elle.


- Tu sembles penser que l'amusement est une perte de temps. J'imagine pourtant que tes projets sont censés être une source de plaisir lorsque tu les auras accomplis. Je suis de toute façon certaine que les Serpentards ont des manières de s'amuser bien supérieures à celles des élèves d'autres maisons.

Son dernier projet, quant à elle, consistait à se venger d'Evelia Callahan, cette Poufsouffle niaise qui l'avait giflée alors qu'elles étaient en retenue. Elle devait encore réfléchir à un plan qui pourrait ruiner toutes ses chances de réussite dans la vie, la faisant tomber dans l'estime non seulement des élèves, mais également des professeurs. En ce qui concernait les élèves, elle avait eu l'idée d'écrire une lettre, imitant l'écriture de la jaune et noire à la perfection, et puis de s'introduire dans la salle commune des Poufsouffles et de la laisser trainer, s'arrangeant pour que quelqu'un la lise. L'écriture n'était pour elle pas un problème, elle avait une calligraphie impressionnante et avait observé la façon d'écrire d'Evelia lorsqu'elle rédigeait son devoir dans la salle de retenue. S'introduire dans la pièce n'était pas non plus une épreuve insurmontable. Cependant, afin que le rendu soit crédible, il fallait qu'elle ajoute des détails personnels qui ne pouvaient pas être connus par Eloïse - sinon, les gens remonteraient bien trop facilement jusqu'à elle.

C'est alors qu'elle remarqua le regard pénétrant de Jedusor alors qu'elle réfléchissait à tout ça. On aurait dit qu'il lisait en elle, et même s'il lui semblait peu probable qu'un cinquième année soit capable de maîtriser la légimentie, elle tourna automatiquement ses pensées vers la première chose, quelque peu absurde, qui lui venait à l'esprit - à savoir, l'hymne de l'école. "Poudlard Poudlard Pou-du-lard du Poudlard, apprend nous ce qu'il faut savoir…"

C'est avec une voie bien plus caressante qu'il s'adresse à elle, coupant court à l'hymne dans l'esprit de la jeune fille.

"Et toi ? Il est rare de te voir te balader en solitaire... Tes amis ne sont de toutes évidences pas ici, pourquoi n'es-tu pas avec eux ? Lassitude ?"


La jeune fille haussa les épaules. Ethan était en retenue par sa faute, Luke et deux-trois autres Serpentards toujours au diner, Derek avait des devoirs à terminer et les autres, elles n'avaient pas besoin d'eux pour le moment. Si son interlocuteur avait été quelqu'un d'autre, elle aurait sans doute répondu de manière légère, avec une blague ou autre chose. Mais elle savait qu'avec Tom Jedusor, ça serait inutile.

- Ceux qui m'importent et que je peux appeler amis sont occupés. Les autres, je n'ai pas besoin d'eux à cet instant précis, et je préfère donc me passer de leur présence.

_________________________________________________
You want to touch me woah
You want to love me woah
You'll never leave me woah
Don't trust me !


Does she feel like a little princess ? Yeah, I think so.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Les malins qui parviennent toujours à leurs fins. »
« Les malins qui parviennent toujours à leurs fins. »
Rang : Futur Maitre du monde, si si...
Date d'inscription : 21/08/2011
Messages : 71
Points de Maison : 68
Age : 29
Liens : Fiche
Profession/Année : 5ème année, Serpy

MessageSujet: Re: Soirée studieuse et projets malsains [PV Eloïse]   Lun 22 Aoû - 17:27

Il l'observa tandis qu'elle souriait, il avait réussi à capter son intérêt. Il fallait dire qu'il ne lui était pas bien difficile de dire aux gens pile ce qu'ils voulaient entendre grâce à ses... Qualités. Toutefois pour une fois la Legilimengie ne lui était pas vraiment utile, Eloïse avait presque la même façon de penser que lui. Pour lui dire ce qu'elle voulait entendre il lui suffisait de dire la... Vérité. Voilà qui était pour le moins étrange. Il était bien rare que le jeune Serpentard se retrouve face à une créature si proche de lui en terme d'opinions.
Il l'avait troublé, il pouvait sentir les rouages de son esprit se mettre en branle tandis qu'elle analysait ce qu'il venait de dire. Se sentait-elle visée ? Très certainement... S'en offusquerait-elle ? Peut-être bien... C'était en tout cas fort intéressant comme expérience.

La vengeance... Elle préparait une vengeance. Elle était totalement concentrée sur ses plans et sur la meilleure façon de mener à bien ses projets. La Legilimengie n'était pas une science exacte loin de là et malgré tout son talent il ne percevait que quelques pensées et impressions troubles, il ne pouvait donc pas savoir exactement ce qu'elle projetait mais c'était à la fois futile et méchant. Le genre de petites actions qu'accomplissaient régulièrement les gens du cercle de Tom. Non elle n'était pas vraiment comme lui, elle planifiait moins à l'avance, pensait moins loin et était donc bien moins ambitieuse. Toutefois elle était vive, intelligence, de sang pur et surtout elle n'avait pas l'air du genre à se laisser arrêter par quoi que ce soit. Intéressant vraiment...

"Il est possible de s'amuser sans perdre son temps je pense. Et si cela doit s'avérer impossible et bien tant pis pour l'amusement, il n'y a rien que je déteste plus que de perdre mon temps."

Il avait répondu de façon concise dans en dire plus sur les projets en question. La fin de la phrase lui avait plu toutefois :

"Les autres maisons ne sont là que pour la décoration. De mauvais goût par ailleurs, un jour ou l'autre il faudra bien qu'un directeur digne de ce nom fasse le ménage à Poudlard. Une maison serait largement suffisante."

Un refrain... Des murs... Contrarié le garçon réprima un mouvement d'impatience lorsqu'il se heurta à une faible barrière alors qu'il voulait aller plus loin dans l'esprit offert. Il aurait pu forcer le passage bien sur mais pas sans qu'elle s'en aperçoive et il n'était pas sur que ce genre d'agissement au sein de l'école soit très bien vus en particulier par ce sacro-saint Dumbledore. Bon il y avait toujours le sortilège d'amnésie pour réparer les pots cassés mais il gardait cela pour les cas extrême, il n'était même pas censé connaitre ce sortilège et Dumbledore verrait l'artifice tout de suite. D'ailleurs il n'y avait pas grand chose d'important dans l'esprit de cette fille, il ne l'avait effleuré que par habitude et par curiosité. Le Legilimengie faisait partie de lui quasiment depuis sa naissance, elle était comme une seconde nature.

- Ceux qui m'importent et que je peux appeler amis sont occupés. Les autres, je n'ai pas besoin d'eux à cet instant précis, et je préfère donc me passer de leur présence.

Il l'observa quelques secondes en silence, troublé par cette phrase qui aurait tout aussi bien pu sortir de sa bouche. Par certains côtés elle était comme lui, et par d'autres elle était totalement différente. Pourrait-elle lui être utile ? Elle semblait plus maline que les lourdeaux de son cercle habituel... Il était toujours bon de se faire des alliés, d'autant qu'elle était de sang pur. Il se décida donc :

"Je comprend. J'ai souvent le même sentiment... Certaines personnes sont ainsi, trop différentes pour s'intégrer totalement au reste du monde. Et qu'y gagneraient-elles par ailleurs ? Enfin ce n'est pas important"

Il sourit, comme pour s'excuser de son instant d'égarement. Son visage agréable aurait presque pu sembler sympathique de par cette action, mais ses yeux restaient froids.

"Reviens vers moi lorsque ce sentiment te traversera. Je suis sur que je parviendrai toujours à t'offrir ce que d'autres ne peuvent t'offrir... Par exemple à l'heure actuelle j'ai une source qui peut m'apprendre énormément de choses sur n'importe quel élève de Poudard, peut-être que cela pourrait t'être utile ?"

Une lueur vive et rusée brillait dans ses yeux. Il lui fit la moue, enjôleur :

"Nous avons tous une personne dont nous aimerions connaitre mieux la vie. Ne serais-ce que pour.. Lui rendre service. Par exemple en lui démontrant qu'elle n'est pas à sa place et qu'il serait plus prudent pour elle de s'écraser un peu plus. Que penses-tu de cela ?"

Demi sourire froid sur les lèvres, regard tranquille. Il s'était levé de son fauteuil comme sur le point de mettre fin à la conversation et il la toisait à présent de toutes sa hauteur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Les malins qui parviennent toujours à leurs fins. »
« Les malins qui parviennent toujours à leurs fins. »
Date d'inscription : 22/11/2009
Messages : 294
Points de Maison : 288
Age : 25
Liens : Eloïse Links
Profession/Année : 5ème année

MessageSujet: Re: Soirée studieuse et projets malsains [PV Eloïse]   Lun 22 Aoû - 23:57

- Je pense personnellement que le plaisir est la meilleure façon d'user de son temps. J'ai certes l'ambition d'embrasser une carrière remarquablement enviable - qui sait, peut-être que je tenterai d'être la première femme à avoir le poste de ministre de la magie, et que nous serons en concurrence ?

Elle avait dit cette dernière phrase sur le ton de la plaisanterie, faisant référence à tous les gens qui voyaient déjà le jeune Serpentard à ce poste. Elle continua donc sur sa lancée, sans s'arrêter plus d'une demi seconde afin de voir s'il avait saisit l'allusion. En réalité, elle n'était pas encore certaine du métier exact qu'elle voudrait faire - elle avait envisagé la politique, mais elle avait l'impression qu'être aurore lui plairait également. Ces gens là réfléchissaient beaucoup, observaient, analysaient - elle adorait ça - mais étaient également très souvent dans l'action - ce qu'elle aimait encore plus.

- Cependant, je ne pense pas devoir sacrifier du temps que j'aimerais passer autrement à l'étude. Etudier par coeur des théories ne servent pas à grand chose, l'essentiel est de comprendre le principal, et de maîtriser la matière. A partir du moment où on sait observer les gens et savoir ce qu'ils attendent de nous, un Optimal ou un Effort Exceptionnel n'ont pas grande différence. Enfin, ce n'est que mon point de vue.

Elle regarda Tom d'un air surpris, fronça les sourcils avant de répondre, parfaitement franche dans ses paroles

- Personnellement, je n'ai pas la moindre envie de me retrouver dans la même maison et la même salle commune que des gens aussi abrutis que les Poufsouffles…qu'ils restent bien là à décorer, on sait aussi bien l'un que l'autre que Serpentard règne sur le château, quoi qu'on en dise - tout le prouve. Si on étaient tous dans la même maison, on se retrouverait à 70 dans une année, vois donc le tri que ça devrait amener avant de savoir qui cottoyer, et qui ne pas.

Eloïse avait certes un ami chez Serdaigle, Ethan, et un autre chez Gryffondor bien qu'il lui ait fallu pas mal de temps avant de se rendre compte qu'elle l'appréciait - au début, leurs échanges n'étaient que sarcasmes et confrontations. Ca ne l'empêchait pas de voir les verts et argent comme supérieurs, et de le faire joyeusement remarquer aux deux garçons.

A sa phrase sur ses amis, Tom changea encore d'avantage d'attitude. Si son ton avait été doucereux par avant, elle avait l'impression qu'il tentait à présent de l'amadouer, de la "gagner" en quelque sorte, en lui offrant un semblant d'amitié. Un déclic se fit dans l'esprit d'Eloïse, lui incombant de rester encore plus sur ses gardes qu'elle ne l'était déjà. Il avait un je ne sais quoi qui lui donnait une impression d'hypocrisie - peut-être était-ce ce changement d'attitude trop rapide, ou sa façon de s'exprimer qui semblait planifiée, ou encore ses yeux qui, depuis tout à l'heure, n'avaient jamais changé d'expression. Eloïse se maîtrisait, mais faisait justement passer les sentiments qu'elle voulait montrer par ses yeux - même lorsqu'ils étaient faux. Cela rendait tout ce qu'on disait plus crédible, elle avait appris ça dès l'enfance lorsqu'elle racontait à ses parents que non, ça n'était pas elle qui avait mis sans dessus dessous la maison du voisin moldu, et qu'elle était vexée qu'on l'ait soupçonnée.

Cependant, si elle se doutait que les services qu'il lui proposait étaient motivés par une arrière pensée la concernant, et qui pourraient bien la mettre dans l'embarras, c'était fort alléchant. Elle ne voulait cependant pas sacrifier sa liberté par une redevance envers quelqu'un, en tout cas, pas pour une gourde telle qu'Evelia Callahan. D'ailleurs, en ce moment précis, la vague impression qu'il avait quelque don en légimencie s'accentua dans son esprit. Elle n'avait rien laissé entendre comme quoi elle avait besoin d'informations, ni qu'elle voulait donner une leçon à une ou l'autre personne, et même si Evelia était une gourde, elle n'était sans doute pas assez stupide pour se venter d'avoir cherché misère à Eloïse. Et celle-ci, préférant agir dans une discrétion lui évitant les ennuis - dans une certaine mesure, étant donné que d'habitude, tout le monde savait qu'elle était à l'origine du méfait, mais personne ne pouvait le prouver - avait jusque là gardé tout sous silence.

Elle résista donc aux deux envies qui la rongeaient, la première étant évidemment d'accepter, de suivre la voie impulsive qu'elle prenait souvent car elle savait que d'habitude, elle se sortait de chaque pétrin. La seconde, de détourner la proposition et de voir ce qui se passerait, de tenter de manipuler Tom afin qu'il se dévoile d'avantage. Cette dernière envie, elle se doutait qu'elle perdrait une occasion en or en la suivant, car il s'était montré, jusqu'à présent, pas loin d'être aussi intelligent qu'elle, et la faculté qu'elle lui soupçonnait ruinerait ses plans.

Il se leva, la regardant de haut. Il était grand et mince, et sans doute pouvait-il être impressionnant. Etait-ce son penchant vers l'imprudence ou son calme intérieur à toute épreuve qui contrastait étrangement avec la surexcitation qu'elle montrait souvent, qui la protégeaient de la crainte et de l'admiration ? Quoi qu'il en soit, Eloïse croisa tranquillement les jambes et leva son regard vers lui. Elle le regarda donc dans les yeux, ces yeux froids qui l'avaient sans doute trahis.


- Tom, nous venons de parler des gens utiles et inutiles autour de nous. Il est plutôt évident que vous ne pouvez pas - pas déjà, surtout pas vous - éprouver assez de sympathie à mon égard pour proposer vos services gratuitement. J'ai d'ailleurs de sérieux doutes sur le fait que vous en éprouviez pour quiconque. Dites moi donc ce que vous attendez de moi, et je verrai si j'accepte vos services.

_________________________________________________
You want to touch me woah
You want to love me woah
You'll never leave me woah
Don't trust me !


Does she feel like a little princess ? Yeah, I think so.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Les malins qui parviennent toujours à leurs fins. »
« Les malins qui parviennent toujours à leurs fins. »
Rang : Futur Maitre du monde, si si...
Date d'inscription : 21/08/2011
Messages : 71
Points de Maison : 68
Age : 29
Liens : Fiche
Profession/Année : 5ème année, Serpy

MessageSujet: Re: Soirée studieuse et projets malsains [PV Eloïse]   Mar 23 Aoû - 11:20

La plaisanterie de la jeune fille le rendit pensif. Ils étaient nombreux en effet les personnes qui le voyaient déjà à ce poste. Cela ne le surprenait pas plus que cela vu la haute estime qu'il avait de lui même et pour tout dire il ne doutait pas vraiment non plus de parvenir rapidement à ce rang. Mais cela lui suffirait-il ? Gouverner les sorciers d'Angleterre uniquement et être soumis à des lois qui pour une bonne partie n'avait pour but que de protéger les moldus ? Par Merlin non, si il devait diriger ce pays un jour il était clair qu'il y apporterait de nombreux changements. Et à noter aussi qu'il ne se contenterait certainement pas d'un seul pays, il voyait plus grand que cela mais bien malin qui aurait pu deviner ces ambitions dans ce visage tranquille.
Elle attendait une réponse, il se contenta donc d'un presque imperceptible haussement d'épaule et d'un sourire entendu. En compétition lui ? Parce qu'elle espérait vraiment pouvoir tenir la distance ? Allons, il lui aurait suffit d'un claquement de doigt, d'un rapide mouvement de baguette pour lui démontrer que non, il n'était pas un sorcier ordinaire et que pour un élève de 5ème année il maitrisait déjà des sorts fort avancés, voir même des sorts qu'il avait inventé lui-même et qui aurait fait bondir Dumbledore jusqu'en haut de la tour d'astrologie si il avait pu en avoir seulement connaissance. Sottise... Mais il n'aurait pas été très malin de lui dire tout cela, il se contenta donc d'un :

"Ce serait un plaisir..."

Oh oui avec quel plaisir il écraserait tout ces sorciers de bas étage qui croyaient encore pouvoir rattraper son niveau. Pauvres fous... Si tout se passait selon ses plans il lui suffirait des trois ou quatre prochaine années pour s'avancer plus loin que nul ne l'avait jamais fait sur le chemin de la puissance et de la gloire. Patientez mes mignons, vous ne connaissez pas encore le nom que je me suis donné il y a peu.. Un jour il vous fera trembler.
Il repensa un instant à ce nom, un nom tout neuf qu'il n'avait pas encore totalement intégré mais cela viendrait. Un nom qui était en fait un anagramme du véritable, et qui finirait pas effacer celui-ci qu'il n'aimait pas car il était celui d'un moldu. Il eu un instant envie de le prononcer juste pour entendre encore une fois comment il sonnait, et pour voir quel effet il ferait à son interlocutrice. Aucun sans doute, il n'avait pas encore d'histoire. Non, il était trop tôt. Ce nom était celui de la grandeur, il ne serait utilisé que lorsque Tom aurait accompli quelque chose de suffisamment grand pour pouvoir y prétendre, et il avait bien l'intention de ne pas tarder.

Il fronça les sourcils à nouveau. Un optimal pas différent d'un effort exceptionnel ? Etait-elle idiote pour penser que lui, Tom Jedusor pouvait se contenter de ce qui n'était pas le maximum ? Il collectionnait les optimal dans toutes les matières quasiment, sans grand effort il fallait le dire mais lorsque ce n'était pas le cas cela l'agaçait. Il se devait d'être meilleur que les autres, encore, toujours. Ceux qui se contentait du minimum n'étaient que des larves sans cervelles qu'il écraserait pour peu qu'elles s'opposent à lui.

"Maitriser les choses est important. Ne pas être le meilleur est... Décevant. Quand à la théorie elle va avec la pratique on ne peut les dissocier, et on ne peut maitriser une matière en en étudiant que la moitié. Tout est question d'ambition."

L'ambition encore, et encore et toujours. Rien n'avait plus d'importance à ses yeux que de savoir de quoi on était capable et de tout faire pour y parvenir. Il connaissait ses capacités et il avait toujours su qu'il irait très loin, rien ne se mettrait donc en travers de sa route et pour lui Poudlard n'était qu'un puits de connaissance sans fin dans lequel il puisait continuellement pour alimenter sa magie et la rendre plus forte. Les cours eux même ne lui suffisaient pas, il était obligé de plonger dans des grimoires poussièreux pour en tirer les sortilège que les professeurs ne voulaient pas lui apprendre. Ensuite il devait s'entrainer, seul. Préparer des potions secrètement avec des ingrédients subtilisé à Slugorn. C'était dangereux parfois, glauque souvent mais ô combien passionnant... Il était ainsi Tom, quand on lui offrait la main il prenait le bras et le déchiquetait jusqu'à l'os pour en prendre tout ce qui pouvait lui servir. Il savait d'or et déjà que ses 7 années d'étude à Poudlard ne lui suffirait pas à apprendre tout ce qu'il y avait à apprendre dans le château. Il lui faudrait trouver un moyen de revenir...


Tiens... Il avait provoqué sa méfiance. Peut-être en avait-il fait un peu trop, elle était moins bête que la moyenne il devait cesser de l'oublier. Elle lui donnait aussi l'impression d'être farouchement accrochée à sa liberté et de n'avoir aucune envie de se rapprocher d'un garçon qui pourrait bien lui demander plus que ce qu'elle avait envie de donner. Elle savait à quel point ses "amis" lui étaient dévoués... Nul doute qu'elle les méprisait pour cela. Cette idée l'amusa.
Elle le fixait, plongeant ses yeux bleus dans l'abysse noir de son regard glacé. Trop glacé peut-être... Il lui faudra travailler là dessus, d'autant qu'elle semblait du genre intuitive. Il soutint son regard en silence, plus immobile qu'une statue.

- Tom, nous venons de parler des gens utiles et inutiles autour de nous. Il est plutôt évident que vous ne pouvez pas - pas déjà, surtout pas vous - éprouver assez de sympathie à mon égard pour proposer vos services gratuitement. J'ai d'ailleurs de sérieux doutes sur le fait que vous en éprouviez pour quiconque. Dites moi donc ce que vous attendez de moi, et je verrai si j'accepte vos services.

Elle le vouvoyait alors que lui la tutoyait ? Une lueur amusée passa dans ses yeux. Ainsi donc elle ne se mettait pas exactement au même niveau que lui, c'était inconscient sans doute mais délicieux aussi. Cette sensation d'avoir toujours une longueur d'avance, d'avoir toujours le contrôle total de toute situation. Cela lui plaisait, en fait ça lui avait toujours plu.

Un mouvement quasi félin, il s'approcha encore sans lâcher son regard. Il mettait sa force de Legilimens dans cet échange, s'amusant à semer le trouble dans son esprit maintenant qu'elle avait relâché ses défenses et l'écrasant sous l'intensité étonnante qu'avait soudain pris son regard. Froid son regard ? Allons, à l'instant présent il était plus brûlant que le plus dangereux des feux magiques.

"Est-il indispensable de ressentir de la sympathie pour avoir envie de s'amuser ? Tu m'amuses Eloïse, tu es comme un jouet différent des autres parce qu'il peut à la fois couper et être brisé. Souviens toi bien de ce que je vais te dire, je ne propose jamais mes services gratuitement. Mais lorsque je les donne, il n'est pas malin de les refuser. Je n'attends rien de toi à l'heure actuelle, je veux juste avoir la certitude que lorsque le moment viendra, tu marcheras vers moi. Tu peux dire non maintenant, mais je sais que tu seras au rendez vous même si cela doit être dans dix ans. Souviens toi toujours de ce que je viens de te dire..."

Son monologue s'était achevé sur un murmure mais le lien furtif qu'il avait créé entre son esprit et celui de la jeune fille avait donné plus de force à ses mots, les gravant sans doute en lettre de feu dans la mémoire offerte. Satisfait, il se détourna sans même un salut, redevenant le Tom distant qu'on ne pouvait approcher sans son consentement. Il parla une dernière fois par dessus son épaule avant de quitter la pièce pour rejoindre les dortoirs :

"Avant la fin de la semaine tu en sauras assez sur ta cible pour la soumettre à ta volonté... Si tu en es capable bien sur..."

Evelia Callahan... Il avait adroitement extrait cette information vitale de l'esprit visité. Il murmura ce nom, se délectant à l'avance de ce qui suivrait dans les prochains jours. Quand à cette Serpentard et bien, elle pouvait toujours raconter partout qu'il lisait dans les pensées, ce serait sa parole contre la sienne et la parole du petit orphelin aux milles talents avait beaucoup de force dans l'école. Quand à Dumbledore, il y avait bien longtemps qu'il était au courant vu la force de barrière qu'il érigeait dans son esprit lorsqu'il le rencontrait... Une précaution que Tom prenait au centuple par ailleurs, merlin qu'il détestait cette homme...

"J'arrive Callahan... Tom Jedusor a posé le regard sur toi, rien ne pourra te protéger de moi à présent..."


[HJ] : Topic terminé en ce qui me concerne, je te laisse conclure quand tu le souhaiteras et te remercie pour le plaisir que ton talent m'a fourni Wink



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Les malins qui parviennent toujours à leurs fins. »
« Les malins qui parviennent toujours à leurs fins. »
Date d'inscription : 22/11/2009
Messages : 294
Points de Maison : 288
Age : 25
Liens : Eloïse Links
Profession/Année : 5ème année

MessageSujet: Re: Soirée studieuse et projets malsains [PV Eloïse]   Jeu 25 Aoû - 20:40

Son "ce serait un plaisir" sonna comme s'il parlait d'autre chose, et bien que rare soient les fois où elle s'intéresse aux autres et à leurs pensées - ça serait plutôt le contraire - elle se demanda ce qu'il se passait dans sa tête. Elle avait l'impression que c'était bien moins anodin qu'un vague projet politique ne devant se réaliser que dans un nombre d'années trop important pour pouvoir être calculé. Il semblait également ne pas prendre ses propres projets au sérieux. Elle ne savait certes pas exactement ce qu'elle voulait faire, mais ne doutait pas qu'elle y arriverait, quoi qu'elle veuille. Sa façon de réagir quand à sa remarque concernant les notes l'agaça également. Elle avait toujours des bonnes notes, elle aussi, sans pour autant travailler assidument. Elle n'avait jamais récolté d'acceptable, ni de plus basses notes, et pourtant la plupart du temps elle arrivait en retard en cours. La théorie l'ennuyait, et elle ne faisait que la survoler, s'attardant sur les points les plus importants, avant de directement passer à la pratique et, dans 95% des cas, ça lui réussissait. Elle détestait tout ce qui consistait à être passive, et c'était ce qui faisait d'elle la personne qu'elle était. Il consistait comme décevant de ne pas être le meilleur ? Elle haussa les épaules. Sur ce point, ils n'avaient pas la même façon de voir. Elle n'avait pas besoin de récolter des optimals pour savoir qu'elle était la meilleure - tout le prouvait au quotidien. L'essentiel pour elle était de savoir que si elle le voulait, elle pourrait, mais que elle préférait passer son temps à faire des choses plus intéressantes plutôt que de plancher sur ses livres tout ça pour récolter 5 O sur une période plutôt que 3 O et 2 E. Ca n'était pas pour ça que les professeurs l'aimaient moins, bien au contraire. Certes, devant Tom Jedusor, ils étaient tous béats d'admiration, mis à part Dumbledore. Mais ils lui laissaient tout de même passer toutes ses frasques, à elle aussi, et elle n'avait pas besoin pour ça de leur lécher la botte.

- Ne pas être le meilleur est décevant, je suis d'accord avec toi. Mais je ne pense pas qu'être le meilleur passe uniquement par les notes de cours. Quant à l'ambition, elle est le plus important moteur d'un sorcier, et c'est bien pour ça que les Poufsouffles sont pathétiques. Toutefois, c'est lorsque l'on a un but précis qu'elle se met en marche afin de nous pousser à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour réussir. Ton but passe donc certainement par une nécessité à être excellent en tout ce qui concerne les cours. En ce qui me concerne, il en est autrement.

A présent qu'elle était certaine que Tom Jedusor maîtrisait la légimencie, elle était tout le temps sur ses gardes, car tout dans son attitude laissait à penser qu'il valait mieux qu'il ne sache pas tout ce qui lui passait par la tête. Elle ne comptait toutefois prévenir personne, d'abord parce-qu'il était peu probable qu'on la croie étant donné la rareté de ce don, encore plus à un âge aussi précoce, et ensuite car elle préférait garder cette carte dans sa manche pour elle toute seule. S'il jugeait qu'elle pouvait lui être utile à un moment ou à un autre, elle se doutait qu'il pouvait l'être aussi, et bien qu'elle n'ait pas la moindre once de confiance en ce garçon si étrange, elle préférait qu'il la garde dans ses bonnes grâces, en tout cas pour le moment.

Elle se rendit compte trop tard que les phrases qu'elle venait de prononcer s'adressaient à lui par du vouvoiement. Cela l'agaça, car cette façon de lui parler avait été motivée par l'habitude d'entendre les autres s'adresser à lui de cette façon. Cependant, elle se dit directement après qu'elle pouvait s'en servir par la suite. Cela devait avoir donné à Tom l'impression qu'elle le voyait comme une personne bien supérieure à elle, qu'elle le voyait comme un espèce de dieu vivant qui méritait beaucoup de respect etc etc. Eloïse ne se leurrait pas quand aux capacités magiques du jeune homme qui dépassaient effectivement les siennes. Toutefois elle était sure qu'elle avait d'autres talents que lui n'avaient pas - peut-être ce sentiment était-il du à sa confiance en elle à toute épreuve - et son caractère l'empêchaient de placer quiconque assez haut pour être intouchable à ses yeux.

De la façon don Tom s'adressa à elle ensuite, elle remarqua qu'il avait compris qu'il avait éveillé sa méfiance. Les paroles qu'il prononça ensuite furent, selon son ressenti, les plus franches depuis le début de la conversation. Cependant, son instinct lui dit qu'un jour, lorsqu'elle y repenserait, elle verrait en elles plus que ce que ça ne signifiait à l'instant même. Elle se dit aussi qu'elle n'était pas prête de les oublier. Elle avait donc raison, et il essayait, contre son gré, de l'enchaîner. Elle l'intéressait, car elle était différente. Cependant, cet intérêt n'était pas celui qu'elle inspirait chez les autres élèves, tout comme lui n'éveillait pas le même intérêt chez elle que chez les autres. Ce dont il ne se doutait pas, c'est que quoi qu'il arrive, Eloïse n'en faisait jamais qu'à sa tête. Si, le jour venu, elle n'avait pas envie d'être "au rendez-vous" comme il le disait si bien, elle n'irait pas, quitte à y perdre la vie. Jamais elle ne faisait quoi que ce soit qu'elle n'ait pas désiré. Mais elle ne broncha pas lorsqu'il l'assura qu'elle aurait les informations qu'elle avait désirées en silence. Certes, elle était certaine que le service qu'il lui demanderait "le moment venu" dépasserait de loin des informations servant à assouvir une vengeance d'écolière. Mais elle ne savait pourquoi, elle se disait qu'il serait plus sage d'accepter pour le moment, que ça lui éviterait de s'attirer les foudres de ce garçon si étrange directement. Elle se dit cependant que cette conversation avec Tom Jedusor l'avait liée à lui d'une certaine façon - il comptait sur sa collaboration à l'avenir. Et si c'était le rêve de plus de la moitié des étudiantes de Poudlard, Eloïse ne pouvait s'empêcher de se dire qu'il aurait mieux valu que ça ne soit pas le cas.

D'un autre coté, il était le premier à avoir attisé sa curiosité - ce sentiment n'était pas dans sa nature - et elle ne pouvait s'empêcher d'avoir envie de découvrir les mystères qui se cachaient derrière ce personnage. Elle comptait se repasser leur conversation dans sa tête, car elle avait tout le long senti que ses paroles étaient mêlées de sous entendus que lui seul pouvait comprendre, avait d'essayer de découvrir un ou deux maillons. Peut-être comprendrait-elle alors plus de choses. Elle savait déjà qu'il était légimen, et elle était certaines que rares étaient les personnes au courant dans le château. D'où lui venait cette certitude ? A cette pensée, elle eut envie de rire. Les gens étaient tellement stupides qu'ils n'auraient jamais pu garder une telle information pour eux. Tellement avides de succès immédiat qu'ils auraient été trop heureux de crier sur tous les toits que ils l'avaient appris avant les autres. Elle n'avait pas besoin de ça pour le succès immédiat. Par contre, cette information lui servirait certainement à un autre moment, et surement pas pour alimenter sa vanité.

_________________________________________________
You want to touch me woah
You want to love me woah
You'll never leave me woah
Don't trust me !


Does she feel like a little princess ? Yeah, I think so.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Soirée studieuse et projets malsains [PV Eloïse]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Soirée studieuse et projets malsains [PV Eloïse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WW 1942 :: HOGWARTS :: Les sous-sols :: Salle Commune des Serpentards-